Moderniser le patrimoine : offrir un meilleur cadre de vie à nos locataires

L’OGIF investit en moyenne entre 55 et 60 millions d’euros par an pour l’entretien, l’amélioration et la rénovation des immeubles. Cette politique ambitieuse de travaux est guidée par trois priorités.

1. Développer l’attractivité du patrimoine existant

Opérations de résidentialisation

En effectuant des travaux d’aménagement sur les espaces extérieurs situés en pieds d’immeuble, ces opérations permettent de créer un environnement paysager, de délimiter clairement l’espace public et privatif puis d’harmoniser les résidences avec le tissu urbain.

 

Ces travaux passent par :

  • l’optimisation des fonctionnalités des résidences (réorganisation des lieux de collecte des ordures ménagères, redéfinition des circulations, etc.),
  • la sécurisation des accès piétons et véhicules,
  • l’aménagement des places de stationnement privatisées,
  • l’amélioration de la qualité des espaces verts.

 

Requalification des bâtiments

Les façades et les parties communes (hall d’entrée, couloirs, escaliers et ascenseurs) sont les premiers reflets de la qualité d’un l’immeuble. Lieux de passage et de rencontres, les parties communes sont repensées pour concilier bien-être du locataire et qualité d’usage.

 

Rénovation des équipements des logements

D’autres types d’interventions ont lieu régulièrement dans les logements pour les doter d’équipements neufs et aux normes de confort actuelles (ex : rénovation de la distribution électrique, réfection de la plomberie et des équipements sanitaires,  etc.).

 

2. Renforcer la sécurité des immeubles pour le bien-être des locataires et des intervenants extérieurs

3. Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et la gestion de l’eau


Chiffre clé

35 résidences ont bénéficié de travaux de résidentialisation depuis 2010